Archives du mot-clé réseaux sociaux

10 conseils pour bâtir une stratégie social media efficace

Frenchweb relaie les recommandations de PostPlanner, spécialiste américain de l’engagement sur les réseaux sociaux.

1R2COM/LA FAB est entièrement d’accord avec ce classement, et peut vous accompagner dans la mise en place de cette stratégie!

LES 10 LEÇONS A RETENIR

1. Maniez l’art du storytelling

2. Utilisez l’humour et le divertissement

3. N’ayez pas peur de froisser quelqu’un

4. Utilisez des emojis

5. Prêtez attention à ce que vos clients demandent, et apportez-leur du contenu de valeur

6. Jouez avec les émotions

7. Centrez-vous sur l’expérience de vos clients

8. Utilisez des outils de planification

9. Suivez les bons indicateurs de réussite

10. Ne perdez pas votre temps sur les mauvais outils

Retrouvez ici l’article intégral 

Publicités

Etre présent sur le net, c’est indispensable aujourd’hui pour les TPE/PME

Les modes de consommation ont changé, mais en France seules la moitié des TPE/PME sont présentes sur le net. Pourtant, le témoignage ci-dessous prouve que le digital booste les affaires! 

Alors certes, il faut prendre le temps de se former. Et animer ses réseaux sociaux est chronophage. Vous manquez de temps? Les équipes de 1R2COM/La Fab peuvent prendre en charge votre communication. Contactez-nous! 

Lu sur NetPME – A l’épreuve du digital, un million d’entreprises sont déjà sur Facebook

Avant de monter sa start-up, la dirigeante de CuisineShop n’était pas sur les réseaux sociaux. Elle a aujourd’hui 4 000 clients et amis sur Facebook et anime des groupes privés pour développer du business. Elle a rejoint le million d’entreprises qui postent sur cette plateforme.

Venue de l’univers de l’expertise comptable et de la finance, Sandrine Rubens n’a « aucune compétence » dans le numérique, précise-t-elle, lorsqu’elle se lance, à la mi 2014, dans le commerce en ligne. « Je ne communiquais pas sur les réseaux sociaux, je ne connaissais rien à la communication », raconte la dirigeante de CuisineShop. Dix-huit mois plus tard, son commerce d’ustensiles de cuisine est passé de 200 à 10 000 produits. Quant à Sandrine Rubens,  elle est désormais abonnée « à 4 000 pages environ sur Facebook » et passe quotidiennement au moins deux heures à traquer les innovations, tendances et actualités des sites qui créent l’événement et ceux de ses concurrents. Ses amis et clients représentent 4 000 profils et quelques membres privilégiés sont conviés à partager avec cette passionnée de cuisine des conversations dans des groupes privés. (…)

« Avoir une présence sur le Net est juste indispensable »

Bérengère Thetiot, SMB Community Engagement, Program Manager EMEA chez Facebook est attentive aux entrepreneurs qui, à l’instar de Sandrine Rubens, découvrent toutes les possibilités du web. « 50 % des PME ou TPE ne sont pas digitalisées alors que les modes de consommation ont changé. Avoir une présence sur le Net est juste indispensable », confie-t-elle. Selon l’experte, un million d’entreprises postent sur Facebook, « ce qui représente un tiers des entreprises françaises » et montre que la révolution numérique s’impose partout.   

(retrouvez ici l’intégralité de l’article)

Les 7 points communs des marques qui réussissent leur stratégie social-média

Etre présent sur les réseaux sociaux est aujourd’hui un élément incontournable pour les marques. Mais la seule présence ne suffit pas, il est important de définir une véritable stratégie en la matière. Voici 7 points clés de la réussite, extraits tirés d’un article de Pellerin Formation.

1) Elles définissent leurs objectifs marketing

Voici quelques exemples d’objectifs que les marques peuvent atteindre sur ces nouveaux médias :

– Génération de trafic en local
– Recrutement de nouveaux collaborateurs
– Génération de leads B2B & B2C
– Gestion de la relation client
– Evangélisation / sensibilisation à une cause

Après avoir choisi un ou plusieurs objectifs de cette liste, il faudra ensuite déterminer la stratégie éditoriale adéquate et les réseaux où l’audience cible est présente.

2) Elles apportent de la valeur

Les réseaux sociaux ne sont pas des espaces de promotion agressive de vos produits/services. Le consommateur attendra d’une communication social-média qu’elle lui change son quotidien par l’apport de différents types de contenus.

Le contenu expert

Crucial pour les sociétés ayant un besoin de démontrer le niveau d’expertise de leurs services & collaborateurs, ce type de contenu peut se présenter sous plusieurs formes à savoir :

  • l’article / dossier / livre blanc « expert »
  • le webinar / hangout

Le contenu émotionnel

Les internautes attendent de certaines marques qu’elles les surprennent/divertissent tout au long de leur navigation sur les réseaux sociaux. C’est par ce biais qu’elles réussiront à générer de l’engagement.

Le contenu exclusif/promotionnel

Pourquoi devrait-on vous suivre si vous n’apportez pas de conseils experts ni de contenus distrayants ? Tout simplement car l’utilisateur en a compris l’intérêt par l’apport d’exclusivités ou de promotions sur vos espaces sociaux. Si l’internaute vous accorde une place sur son flux d’actualités, il devra en avoir pour son argent.

3) Elles respectent les usages des plateformes

Rien n’est plus agaçant pour un internaute qu’une marque ne s’intégrant pas naturellement aux échanges existants sur chacune des plateformes sociales. Voici quelques exemples de communication social-média à ne pas reproduire :

Le live-reporting sur Facebook

Il n’est pas pertinent de couvrir un événement via sa page Facebook pour plusieurs raisons :

  • les publications ne sont pas forcément toutes affichées dans le flux d’actualités de l’utilisateur (à cause de l’Edge Rank)
  • les publications ne s’afficheront pas forcément de manière chronologique (à cause de l’Edge Rank)
  • les usages veulent qu’une marque ne communique pas plus de 1/2 publication(s) quotidiennement au risque de perdre des fans

L’automatisation visible des publications

Certes, l’automatisation de diffusion des contenus sur plusieurs plateformes est utilisée par de nombreux Community Managers. Cependant, celle-ci ne doit pas être visible par l’internaute et ne doit pas altérer sa compréhension de l’information.

– l’entreprise parle d’elle à la première personne dans les deux premiers tweets (à cause du message généré automatiquement par Facebook lorsqu’il n’y a pas de description du contenu)
– le message est tronqué (troisième tweet ci-dessous) car celui-ci est avant tout prévu pour Facebook et non pour Twitter

Automatisation-Twitter

4) Elles donnent un rôle à l’internaute

Dans l’élaboration de leur stratégie éditoriale, les marques doivent penser à impliquer leurs internautes. De cette manière, ces derniers se sentent pris en considération et valorisés ce qui favorise l’entretien du lien avec la marque.

Une marque de grande distribution a par exemple incité ses fans à partager « des mots d’enfants » et en a sélectionné le plus « rigolo » pour le proposer ensuite sous la forme d’un dessin intégré à une publication Facebook. L’internaute est donc dans un premier temps impliqué puis dans un deuxième temps valorisé par la marque.

5) Elles restent authentiques

Il n’est pas question de construire une ligne éditoriale dédiée uniquement à une quête aveugle de « buzz ». Au-delà de rechercher l’engagement des internautes, il est nécessaire de préserver la crédibilité des valeurs liées à votre marque.

6) Elles écoutent le web social

Les conversations des internautes sont sources de nombreux enseignements pour les marques. C’est pour cela qu’il est nécessaire d’y prêter attention.

  • La génération de leads par la prospection
    Les internautes sont parfois très loquaces dans leur quête d’un bien ou d’un service. Si vous êtes agent immobilier, vous pourrez donc potentiellement contacter les personnes ci-dessous pour leur proposer votre catalogue.
  • Réalisation d’une veille globale en e-réputation
    La veille en e-réputation ne se limite pas aux réseaux sociaux. Le marketer doit également surveiller l’ensemble du web pour apporter des éléments de réponse aux internautes rencontrant un souci avec la marque. Ces derniers ne se tourneront pas forcément vers elle pour obtenir les informations nécessaires à leur(s) litige(s), préférant parfois solliciter l’aide d’autres membres de forums par exemple, pour être encadré/rassuré.
  • Compréhension des attentes en matière éditoriale
    Il existe deux principales méthodes pour mieux comprendre les attentes de sa communauté en matière de contenu : l’écoute qualitative versus l’écoute quantitative. Dans le premier cas, il s’agira d’observer attentivement les remarques faites par les internautes sur vos productions le plus souvent sous la forme de commentaires. Dans le deuxième cas, il s’agira d’analyser les statistiques liées aux performances globales de la ligne éditoriale de votre marque.

7) Elles obtiennent des résultats concrets

La mise en place d’une stratégie social-média n’est pas une fin en soi. Celle-ci doit permettre aux marques d’obtenir des résultats concrets ayant un impact direct ou indirect sur les ventes de votre société.

  • La réception de devis

Lorsque les internautes comprennent l’étendu de vos services et sont convaincus par votre niveau d’expertise sur une ou plusieurs compétences, ces derniers vous contacteront pour obtenir un devis de votre part.

  • La réception de candidatures

Si votre entreprise est dans une démarche de communication « Marque Employeur » sur les réseaux sociaux, vous pourrez alors mesurer l’efficacité de vos actions par le nombre et la qualité des candidatures reçues.

  • La génération de trafic on-site

Les réseaux sociaux constituent d’excellentes sources de trafic vers le site corporate / e-commerce des marques. Avec des outils tels que Google Analytics, vous pourrez savoir dans quelle mesure les actions effectuées sur vos différentes espaces sociaux contribuent au développement de la visibilité de votre site.

  • La vente directe grâce aux réseaux sociaux

Certaines marques réaliseront des ventes directement grâce à leur présence social-média. Elles pourront mesurer cela par exemple grâce à l’utilisation de codes promotionnels dédiés à tel ou tel espace social.

5 méthodes pour lier vos événements off-line et vos réseaux sociaux

Prolonger les événements que vous organisez sur vos réseaux sociaux est devenu un must aujourd’hui ! C’est une façon simple et efficace de promouvoir votre marque, vos expertises, et de fidéliser vos clients en leur apportant un supplément de contenu.

Voici 5 méthodes pour tirer le meilleur parti de cette synergie réel / virtuel:

(extraits d’un article de Pellerin Formation)

1) Promouvoir ses événements

Tout d’abord, chaque événement doit faire l’objet d’une publication sur les réseaux sociaux. Cela permet à votre communauté d’être informée des manifestations auxquelles vous participez. Elle peut ainsi venir vous rencontrer sur le salon où vous êtes présent ou venir assister à votre conférence. Même si certains abonnés ne peuvent pas venir, ils savent que la cave est présente lors d’une prestigieuse « Foire aux Vins », ce qui peut l’aider à véhiculer une image forte et positive.

Autre type d’événement : les conférences professionnelles. Même si celles-ci ne sont pas ouvertes à tous vos abonnés, il convient de leur en parler pour informer du positionnement de votre entreprise.

En effet, en montrant que votre marque est active et qu’elle participe à des événements en rapport avec son secteur d’activité, vous prouvez à votre communauté que vous vous impliquez sur votre marché. Cela démontre également le fait que vous vous intéressez aux nouvelles tendances.(…)

2) Proposer de s’inscrire à un événement via les réseaux sociaux

À l’inverse, si vous proposez une rencontre avec vos consommateurs/clients, une session de formation à destination de vos utilisateurs ou l’inauguration d’un point de vente, il convient d’informer les abonnés et de leur proposer de s’inscrire directement en ligne.(…) Les personnes intéressées pourront ainsi s’inscrire directement sur votre site, en suivant les liens postés sur les réseaux sociaux, garantissant ainsi la réussite de la rencontre. (…)

3) Relater en direct l’événement sur les réseaux sociaux

(…) il est de votre devoir de faire vivre l’événement sur les réseaux sociaux. Les internautes qui n’ont pas pu se rendre à la manifestation auront tout de même l’impression d’y être et cela renforcera leur fidélisation.

Une communication massive sur les réseaux sociaux concernant la réussite de votre opération est aussi un excellent moyen de maîtriser son e-réputation, de montrer que votre entreprise est active et dynamique sur le marché. Cela envoie une image positive de votre marque et incitera très certainement ceux qui ne se sont pas inscrits cette fois à venir lors du prochain événement. (…)

Par ailleurs, il est possible pour une entreprise de communiquer sur des événements dont elle n’est pas l’auteur, mais un sponsor important. Par exemple, le site Blabla Car, spécialisé dans le covoiturage, a cette année fait la tournée des festivals. L’entreprise avait un stand aux Francofolies, au Hellfest, au Reggae Sun Ska Fest, au Solidays ou encore aux Vieilles Charrues. À chaque fois, elle a pris soin de poster des photos sympathiques et conviviales pour montrer sa présence à ces événements où il est courant d’avoir recours à un covoiturage.

4) Proposer un coupon valable en magasin

Une autre façon de lier votre stratégie social-média à la stratégie off-line est de proposer une offre sur les réseaux sociaux, valable uniquement en magasin. Il est courant de voir des e-commerces proposer des coupons de réduction à utiliser sur le site, mais pourquoi ne pas transposer cette technique à un point de vente physique ?

5) Utiliser un social wall

Un Social Wall est un écran sur lequel sont diffusées les publications de votre entreprise ou celles contenant le hashtag de votre événement. Il a donc pour mission de montrer en direct les interactions de votre marque sur les réseaux sociaux.

Cet écran est particulièrement intéressant dans le cadre d’un événement. Vous pouvez alors inciter tous les invités à publier des photos sur Instagram, des statuts sur leur page Facebook ou des tweets en relation avec votre opération off-line. Ceux-ci seront mis en avant et serviront aussi bien à valoriser l’événement sur place, qu’à le promouvoir sur les réseaux sociaux. Cette méthode permet de générer de l’interaction entre les invités et, grâce au côté ludique de l’écran, de leur donner envie de publier aussi avec le hashtag dédié, pour apparaître sur le mur.

Koi ! le SMS seré r1gar ? (info)

Le SMS pour les vœux du Nouvel An : ringard ou pas ?

smsLe 31 approche, les opérateurs téléphoniques sont en alerte maximum et pourtant, le SMS de « bonne année » n’aurait plus vraiment la cote.

Par Sylvain Toiron avec AFP (extraits de l’article)
Pour souhaiter la bonne année le 31 décembre à minuit, le SMS pourrait bientôt devenir ringard, concurrencé par des services internet comme Facebook, BBM, WhatsApp, Viber et Twitter.

Néanmoins, les opérateurs téléphoniques restent sur le qui-vive et luttent activement contre les risques de bug. Et pour cause, l’an dernier, les Français ont envoyé plus d’un milliard de textos pour le Nouvel An, soit une hausse de 21% sur un an !

Mais pour la première fois dans l’Hexagone, le total de SMS a baissé de 3,7% au troisième trimestre de cette année comparé au deuxième, même si leur nombre reste en croissance de 21,4%, par rapport à l’année précédente.

Lire la suite Koi ! le SMS seré r1gar ? (info)