Les 7 points communs des marques qui réussissent leur stratégie social-média

Etre présent sur les réseaux sociaux est aujourd’hui un élément incontournable pour les marques. Mais la seule présence ne suffit pas, il est important de définir une véritable stratégie en la matière. Voici 7 points clés de la réussite, extraits tirés d’un article de Pellerin Formation.

1) Elles définissent leurs objectifs marketing

Voici quelques exemples d’objectifs que les marques peuvent atteindre sur ces nouveaux médias :

– Génération de trafic en local
– Recrutement de nouveaux collaborateurs
– Génération de leads B2B & B2C
– Gestion de la relation client
– Evangélisation / sensibilisation à une cause

Après avoir choisi un ou plusieurs objectifs de cette liste, il faudra ensuite déterminer la stratégie éditoriale adéquate et les réseaux où l’audience cible est présente.

2) Elles apportent de la valeur

Les réseaux sociaux ne sont pas des espaces de promotion agressive de vos produits/services. Le consommateur attendra d’une communication social-média qu’elle lui change son quotidien par l’apport de différents types de contenus.

Le contenu expert

Crucial pour les sociétés ayant un besoin de démontrer le niveau d’expertise de leurs services & collaborateurs, ce type de contenu peut se présenter sous plusieurs formes à savoir :

  • l’article / dossier / livre blanc « expert »
  • le webinar / hangout

Le contenu émotionnel

Les internautes attendent de certaines marques qu’elles les surprennent/divertissent tout au long de leur navigation sur les réseaux sociaux. C’est par ce biais qu’elles réussiront à générer de l’engagement.

Le contenu exclusif/promotionnel

Pourquoi devrait-on vous suivre si vous n’apportez pas de conseils experts ni de contenus distrayants ? Tout simplement car l’utilisateur en a compris l’intérêt par l’apport d’exclusivités ou de promotions sur vos espaces sociaux. Si l’internaute vous accorde une place sur son flux d’actualités, il devra en avoir pour son argent.

3) Elles respectent les usages des plateformes

Rien n’est plus agaçant pour un internaute qu’une marque ne s’intégrant pas naturellement aux échanges existants sur chacune des plateformes sociales. Voici quelques exemples de communication social-média à ne pas reproduire :

Le live-reporting sur Facebook

Il n’est pas pertinent de couvrir un événement via sa page Facebook pour plusieurs raisons :

  • les publications ne sont pas forcément toutes affichées dans le flux d’actualités de l’utilisateur (à cause de l’Edge Rank)
  • les publications ne s’afficheront pas forcément de manière chronologique (à cause de l’Edge Rank)
  • les usages veulent qu’une marque ne communique pas plus de 1/2 publication(s) quotidiennement au risque de perdre des fans

L’automatisation visible des publications

Certes, l’automatisation de diffusion des contenus sur plusieurs plateformes est utilisée par de nombreux Community Managers. Cependant, celle-ci ne doit pas être visible par l’internaute et ne doit pas altérer sa compréhension de l’information.

– l’entreprise parle d’elle à la première personne dans les deux premiers tweets (à cause du message généré automatiquement par Facebook lorsqu’il n’y a pas de description du contenu)
– le message est tronqué (troisième tweet ci-dessous) car celui-ci est avant tout prévu pour Facebook et non pour Twitter

Automatisation-Twitter

4) Elles donnent un rôle à l’internaute

Dans l’élaboration de leur stratégie éditoriale, les marques doivent penser à impliquer leurs internautes. De cette manière, ces derniers se sentent pris en considération et valorisés ce qui favorise l’entretien du lien avec la marque.

Une marque de grande distribution a par exemple incité ses fans à partager « des mots d’enfants » et en a sélectionné le plus « rigolo » pour le proposer ensuite sous la forme d’un dessin intégré à une publication Facebook. L’internaute est donc dans un premier temps impliqué puis dans un deuxième temps valorisé par la marque.

5) Elles restent authentiques

Il n’est pas question de construire une ligne éditoriale dédiée uniquement à une quête aveugle de « buzz ». Au-delà de rechercher l’engagement des internautes, il est nécessaire de préserver la crédibilité des valeurs liées à votre marque.

6) Elles écoutent le web social

Les conversations des internautes sont sources de nombreux enseignements pour les marques. C’est pour cela qu’il est nécessaire d’y prêter attention.

  • La génération de leads par la prospection
    Les internautes sont parfois très loquaces dans leur quête d’un bien ou d’un service. Si vous êtes agent immobilier, vous pourrez donc potentiellement contacter les personnes ci-dessous pour leur proposer votre catalogue.
  • Réalisation d’une veille globale en e-réputation
    La veille en e-réputation ne se limite pas aux réseaux sociaux. Le marketer doit également surveiller l’ensemble du web pour apporter des éléments de réponse aux internautes rencontrant un souci avec la marque. Ces derniers ne se tourneront pas forcément vers elle pour obtenir les informations nécessaires à leur(s) litige(s), préférant parfois solliciter l’aide d’autres membres de forums par exemple, pour être encadré/rassuré.
  • Compréhension des attentes en matière éditoriale
    Il existe deux principales méthodes pour mieux comprendre les attentes de sa communauté en matière de contenu : l’écoute qualitative versus l’écoute quantitative. Dans le premier cas, il s’agira d’observer attentivement les remarques faites par les internautes sur vos productions le plus souvent sous la forme de commentaires. Dans le deuxième cas, il s’agira d’analyser les statistiques liées aux performances globales de la ligne éditoriale de votre marque.

7) Elles obtiennent des résultats concrets

La mise en place d’une stratégie social-média n’est pas une fin en soi. Celle-ci doit permettre aux marques d’obtenir des résultats concrets ayant un impact direct ou indirect sur les ventes de votre société.

  • La réception de devis

Lorsque les internautes comprennent l’étendu de vos services et sont convaincus par votre niveau d’expertise sur une ou plusieurs compétences, ces derniers vous contacteront pour obtenir un devis de votre part.

  • La réception de candidatures

Si votre entreprise est dans une démarche de communication « Marque Employeur » sur les réseaux sociaux, vous pourrez alors mesurer l’efficacité de vos actions par le nombre et la qualité des candidatures reçues.

  • La génération de trafic on-site

Les réseaux sociaux constituent d’excellentes sources de trafic vers le site corporate / e-commerce des marques. Avec des outils tels que Google Analytics, vous pourrez savoir dans quelle mesure les actions effectuées sur vos différentes espaces sociaux contribuent au développement de la visibilité de votre site.

  • La vente directe grâce aux réseaux sociaux

Certaines marques réaliseront des ventes directement grâce à leur présence social-média. Elles pourront mesurer cela par exemple grâce à l’utilisation de codes promotionnels dédiés à tel ou tel espace social.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s