En 2013 vous vous demandez encore pourquoi faut-il être présent sur les réseaux sociaux ?

réseaux sociaux 2Les journalistes de La Fab. s’apprêtent à lancer, en ce début d’année 2013, une offre originale à destination des entreprises (de toutes tailles) concernant leur présence sur les réseaux sociaux. Comment alimenter en contenus à forte valeur ajoutée les différents réseaux ? Gérer et optimiser sa présence digitale sur les réseaux ?  Une communication « sur-mesure » pertinente et professionnelle ?  À ce jour, nous gérons les blogs : eaurougeofficielle.com (Eau Rouge est une nouvelle boisson : infusion d’hibiscus) celui de l’émission de BFM (Radio) Business club de france, ainsi que leurs pages sur différents réseaux

A ce propos, voici un article et une vidéo très interessante sur le danger ne pas être sur les réseaux sociaux…

Ce début d’année est le moment propice de s’interroger sur sa présence (ou non) sur les réseaux sociaux. Quelle est votre stratégie digitale en 2013 ? Challenge, sous la plume de Jean Louis Dell’Oro, est revenu il y a quelques sur le risque de vivre à l’écart des réseaux sociaux. Extraits. 

Les salariés comme les entreprises doivent s’adapter à la révolution numérique et aux nouveaux réseaux, sous peine d’être progressivement marginalisés.
réseaux sociaux« Si vous vous ne vous souciez pas des réseaux, les réseaux se soucieront de vous ». Plus de dix ans après la publication de « La Galaxie Internet », les propos du professeur de sociologie Manuel Castells sur l’impact des nouvelles technologies n’ont pas pris une ride. En quelques années, le web a bouleversé les relations sociales entre individus et dans le monde du travail. A tel point que les plus réticents aux réseaux sociaux et à internet risquent de rapidement rester sur le bord de la route.

« Dans la Silicon Valley aujourd’hui, quand une personne cherche un emploi, elle envoie son compte Twitter. Les entreprises ne demandent plus de CV papier », confie ainsi Frédéric Tardy, responsable de l’Atelier BNP Paribas à San Francisco et co-auteur avec les journalistes Jean Rognetta et Julie Jammot du livre « La République des réseaux » (Fayard), sorti en septembre dernier. Progressivement, l’identité numérique prend une place prépondérante pour les recruteurs. Et pas que de l’autre côté de l’Atlantique. Cet été, une offre de stage de la marque de sport Quechua exigeait par exemple un score d’au moins 35 sur le site Klout, un outil censé mesurer votre réputation en ligne.

La fin des anciens de l’ENA ?  

Une étude de TNS Sofres pour Expectra indiquait ainsi que fin 2011, 51% des recruteurs interrogés recouraient régulièrement aux réseaux sociaux au cours du processus de recrutement. Du côté des employeurs, l’e-réputation est également une arme à double tranchant. Près de la moitié des postulants à une offre d’embauche affirment avoir déjà renoncé à présenter leur candidature après avoir lu sur internet des informations négatives sur l’entreprise, selon un sondage de RégionJobsdatant de 2011. De grands groupes comme Danone, qui vient de lancer son premier social Game sur Facebook pour valoriser sa marque employeur, l’ont très bien compris.

Lire la suite ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s